La notion de diversité a rapidement trouvé sa légitimité dans les entreprises, entant que stratégie pour répondre aux impératifs d’un nouveau contexte démographique, social et économique (Ressources Based View). Sa définition, polymorphe et contingente à chaque contexte, renvoie à des caractéristiques différentes, et à des politiques déclinées en cohérence avec l’environnement, la culture et la stratégie de chaque organisation. La diversité est également liée aux contraintes juridiques et sociales, et donc, à l’image de l’entreprise.

De manière générale, la diversité se réfère au fait d’inclure et de faire travailler ensemble des personnes présentant des caractéristiques différentes. Elle soulève alors la question de la catégorisation du « nous » et de « eux », et amène à une déconstruction des stéréotypes (Social Categorization theory, Self-categorization theory). Cet état des lieux nous amène à définir la diversité comme étant le rapport à la différence au sein d’un collectif. Posé ainsi, la diversité renvoie plus largement à la coopération entre des personnes différentes, ainsi qu’au management de ces relations.

Lire ici.