Journal du Dimanche - 25 janvier 2009

revue_de_presse_720px.jpg

Le timing était parfait. C'est au lendemain de l'intronisation de Barack Obama, mercredi 21 janvier, que l'université Paris-Dauphine a lancé sa toute première chaire, la chaire Management et Diversité, en présence du tout nouveau ministre de l'immigration, Eric Besson. La chaire fait entrer le monde académique dans un sujet jusqu'ici réservé aux politiques, aux conseils de prud'hommes et aux directeurs de ressources humaines. Elle lancera des pistes de recherche : sciences du management, sociologie des organisations, anthropologie. Côté enseignement, elle délivrera un diplôme de formation continue et dispensera des cours dans la formation initiale de l'université de gestion.

Reflexion sur le renouvellement des élites

Quatre entreprises contribuent à son financement : GDF Suez, La Poste, EADS et la Macif. «Elles apporteront des financement mais aussi des problématiques, des sujets de recherche», explique Elyès Jouani, vice-président de Dauphine. L'université recevra des quatres mécènes 300.000 ? par an sur cinq ans. Le Clube XXIe siècle, un club de réflexion sur le renouvellement des élites en France, est également partenaire : « Il est essentiel de donner des notions de management de la diversité aux 1.000 étudiants qui sortent chaque année de Dauphine», a expliqué son trésorier, Chenva Tieu.
Louis Gallois, PDG d'EADS, reconnait que la cause est plus complexe à défendre dans l'aéronautique qu'à la SNCF : «Nous sommes essentiellement des ingénieurs masculins et blancs. Notre diversité dépend de celle de l'enseignement supérieur.» Jean-Paul Bailly, PDG de La Poste, a rappelé que dans son entreprise, seulement 35% des cadres supérieurs sont des femmes.


Les quatres mécènes insistent sur la finalité de leur démarche : promouvoir une attitude citoyenne et enrichir socialement les entreprises.

Nolwenn Le Blevennec

Le journal du dimanche