Le Point - 22 octobre 2009

revue_de_presse_720px.jpg

Dans un entretien paru dans Le Point, Soumia Malinbaum, présidente de l'Association française des managers de la diversité, évoque l'intérêt du Certificat Management & Diversité de la chaire.

Soumia Malinbaum* : Depuis quelques années à peine, les entreprises ont pris conscience qu'une bonne gestion de leur capital humain était un atout pour leur performance économique. Du coup, elles s'attachent enfin à manager la différence. Il faut savoir que la moitié de la population s'est un jour trouvée en butte à une discrimination. Dans 38 % des cas, elle a lieu non lors du recrutement, mais au cours du développement de carrière. Pour inverser la tendance, les managers se doivent d'appliquer la loi et construire des bonnes pratiques, comme la gestion du temps qui permet de maintenir une égalité professionnelle entre hommes et femmes...

Il y a déjà de nombreuses associations pour la diversité, pourquoi avoir créé l'AFMD ?

Nous ne faisons pas la promotion de la diversité, nous la gérons. L'idée était de créer une association pour que les managers opérationnels et responsables de ressources humaines mettent en commun des idées, des formations, des publications et des colloques. Surtout, nous voulions intégrer dans la boucle des enseignants-chercheurs pour que les étudiants se forment très tôt au concept de management interculturel. C'est un enjeu économique, d'image et d'ancrage territorial.

Quel bilan après deux ans d'existence ?

Quarante-cinq entreprises, privées et publiques, nous ont rejoints, des PME, des écoles de management, deux universités... Cela montre bien qu'il y avait un réel besoin. Mais déconstruire la logique des préjugés et stéréotypes prend du temps. Car le manager ne sait pas toujours qu'il discrimine. Pour l'aider à identifier ses préjugés, à connaître la loi et les risques juridiques, l'AFMD vient de créer un cursus de formation de 98 heures diplômantes à destination des responsables de la diversité, des ressources humaines, managers opérationnels et fonctionnels. Il démarre en janvier 2010 à l'université de Paris-IX-Dauphine. Il y a d'autres voies que l'injonction pour avancer. L'AFMD tente, autre exemple, de nouer des partenariats d'entreprises au niveau européen.

*Présidente de l'Association française des managers de la diversité.

Le Point